Publié sur Laisser un commentaire

Un nouveau masque, une nouveau concept

Impossible de s’arrêter. Une fois lancé, le processus créatif ouvre de nouvelles portes sur de nouvelles idées. L’élan s’impose et dicte qu’on s’y mette. C’est comme la lecture d’un livre, elle en ouvre un autre. C’est en cousant de nombreux masques de lin et coton que l’idée a germé d’un masque tout lin avec la possibilité d’insérer un filtre lorsque le besoin d’une plus grande protection se fait ressentir. Pourquoi un masque tout lin? Pour bénéficier entièrement des propriétés remarquables du lin, respirante, antibactérienne et antifongique naturels (sans avoir besoin d’un puish-puish additionnel ajouté en industrie dont on ne connait pas vraiment les composantes ni les effets), thermorégulatrice (ce qui signifie que le lin garde la peau fraîche en toutes circonstances), biodégrable et durable, pour ne nommer que celles-là.

Pour ce nouveau masque, les paramètres de base demeurent les mêmes, soit de conserver le modèle de l’AFNOR qui offre une forme organique, en harmonie avec le visage en plus d’une norme nationale reconnue. Toutefois, il fallait revoir les proportions du masque afin de créer un espace suffisamment large pour ajouter un filtre, sans se battre avec celui-ci et convenir que la pratique est si fastidieuse que nous la délaisserons sans hésiter. Il fallait aussi conserver l’ajustement aux oreilles et la barrette nasale, qui sont des éléments de personnalisation des plus importants pour offrir un masque qui s’adapte à tous les visages. Par ailleurs, je tenais absolument à ce que ce nouveau masque soit le reflet d’une mode élégante, tendance, de style hygge. Je voulais des finitions “couturier”, soignées, haut de gamme. Ces finitions, du fait que la couture soit retournée et passe à quatre épaisseurs de tissu, imposaient ses contraintes, auxquelles il fallait penser. Pour un masque plus esthétique, je tenais de surcroît à ce que le nœud de l’ajustement aux oreilles soit dissimulé derrière l’oreille, ni trop haut pour nuire aux lunettes, ni trop bas, ce qui le rend visible. L’idée de la boucle faite en élastique, qui confère un look discret, a donc surgi afin de répondre à cette exigence.

De fil en aiguille, l’idée de la boucle élastique s’est imposée à notre modèle standard, qui sera dorénavant fait sur ce principe. Notre modèle standard se trouve donc également modifié par la création du nouveau modèle. En plus de la boucle élastique, le fil de la surjeteuse qui finit les côtés sera assorti à la couleur du masque. La grandeur de 18,5 cm carré passe à 19 cm carré pour la taille Femme. Le masque standard est donc entièrement revu lui-aussi…et toutes les photos sont à refaire, puisqu’il n’est plus tout à fait le même. Tout cela en deux semaines et beaucoup de travail.

Pour conclure, concevoir un nouveau modèle, dessiner et coudre les prototypes, revoir une manière de faire, repenser l’usage d’un produit, devient une forme d’art.  C’est l’art du quotidien. Pour moi, les choses ne peuvent pas être simplement utilitaires et offrir les meilleures qualités techniques possibles, elles doivent aussi être esthétiques, définir un style et créer quelque chose qui dépasse le produit lui-même. J’ai lu quelque part (je ne sais plus où, je ne pourrai donc pas citer l’auteur, ce qui me désole) que la mode est une lentille qui nous montre ce que nous valorisons comme société. Dans ce contexte, la pandémie a révolutionné notre quotidien et la mode en est aussi le reflet. Le port du masque montre que la vie telle que nous l’avons connue durant des décennies a changé en profondeur et qu’elle ne sera plus jamais tout à fait la même. C’est peut-être ce que nie les gens qui refusent son port. Je ne sais pas. C’est une idée qui surgit là, en écrivant, à l’instar des autres processus créatifs. Nous vivons une époque qui recèle un immense potentiel de transformation à tous égards, environnemental, relationnel, sociétal, etc. Qu’en ferons-nous?

 

Publié sur Laisser un commentaire

Nos masques sanitaires: un bon choix

Plusieurs bons masques sont fabriqués et offerts sur le marché. Fort heureusement d’ailleurs puisque le port du masque est obligatoire dans tous les espaces publics intérieurs à compter d’aujourd’hui, le 18 juillet 2020. Rappelons que le port du masque est une mesure de santé publique importante pour réduire la propagation des infections. Le geste est plus efficace lorsqu’il est associé à l’hygiène des mains (se laver les mains avec du savon ; utiliser un désinfectant pour les mains lorsque cela n’est pas possible) et au maintien d’une distance physique (idéalement de 2 mètres ou de 6 pieds). Ensemble, ces mesures peuvent contribuer à vous protéger, vous et les personnes qui vous entourent.

Le port du masque fait désormais partie de notre nouvelle réalité quotidienne. Avec les divers choix proposés sur le marché, l’achat se fait maintenant afin de répondre à des besoins particuliers, comme le degré de filtration, le choix de fibres naturelles ou synthétiques, le choix d’un modèle que l’on apprécie davantage, le choix des tissus ou motifs qui nous interpellent, le choix entre jetables ou réutilisables, le choix des prix, sans oublier nos goûts personnels. Enfin, il y a actuellement de tout pour répondre à tous les besoins et à toutes les bourses.

Sur Lin + Quotidien, nous réaffirmons que notre masque de pur lin et de coton, confectionné d’après le modèle de l’AFNOR, est un bon choix. Si vous recherchez un masque lavable, réutilisable,  fait avec des matières naturelles et dont le look est sobre, mais stylé, vous êtes au bon endroit. Si vous recherchez un masque fait de pur lin pour ses propriétés exceptionnelles, alors Lin + Quotidien est un incontournable.

Nos masques sanitaires présentent ces caractéristiques:

  • Ils sont confortables, faciles à porter, réutilisables et lavables.
  • Ils sont conçus pour s’adapter parfaitement au visage. Ils offrent une couverture adéquate pour le nez et pour la bouche.
  • Ils ont une barrette nasale intégrée dans la couture ce qui permet d’ajuster le masque au niveau du nez et d’assurer une tenue optimale. La barrette nasale permet aussi de refermer les trous et évite que la buée ne remonte dans les lunettes. Les boucles de coton ajoutées au bas du masque permettent un ajustement personnalisé au niveau des oreilles.
  • Offerts en deux grandeurs: taille femme et adolescents (18,5 cm x 18,5 cm) et taille homme (20 cm x 20 cm).
  • Le lin et le coton ont été lavés et séchés à la machine avant d’être coupés.

Le lin est :

  • Une matière naturelle
  • Un matériau durable fait à partir de la tige de la plante du lin
  • Une matière qui respire
  • Reconnu pour son niveau d’absorption supérieur aux autres matières
  • Un tissu résistant : nos masques se manipulent, se portent et se lavent bien
  • Antibactérien et antifongique naturel
  • Thermorégulateur, garde la peau fraîche
  • Anallergique
  • Biodégradable
  • Efficace pour filtrer de petites particules de la grosseur des virus

 

 

 

 

 

 

 

SKU: 200-3Categories: 

Informations complémentaires