Publié sur Laisser un commentaire

Lin + Quotidien : Insuffler l’esprit de Noël

Sur Lin + Quotidien, le site prend des airs de fête. Nous voulons insuffler l’esprit de Noël afin que la visite de notre petit magasin de campagne virtuel vous inspire, que le beau vous rende plus heureux et adoucisse votre quotidien.
« Dans un monde rempli de stress et d’anxiété, les gens aiment se référer à des choses qui les rendent heureux, et les décorations de Noël évoquent ce sentiment profond qui nous vient de l’enfance » (Steve McKeown, psychanalyste).  

Pour le Fêtes de fin d’année sous le signe de la Covid-19, il faudra imaginer de nouvelles manières de célébrer, en évitant de rendre plus pesante cette lourde réalité. Et cela, nous le pouvons. Je vous invite à vous baigner de l’atmosphère de Noël, à remplir votre cœur de belles images qui vous font sentir bien. À réaliser ce joli projet de bricolage pour lequel vous aviez eu un coup de cœur il y a longtemps et qui vous reste toujours en mémoire. À faire des choses un peu différentes, comme de décorer un sapin en extérieur pour les oiseaux en y plaçant les mini-couronnes que vous aurez fabriquées vous-même en y collant des grains pour les cardinaux rouges, pour les mésanges ou pour les sittelles. Prenez le temps de savoir lesquels d’entre eux passent courageusement l’hiver avec nous et continuent de nous offrir leurs chants dans les pires conditions que nous puissions imaginer.

Faites la cuisine de Noël, celle qui a rendue votre famille heureuse à une autre époque, ou le plat que votre mère cuisinait toujours avec bonheur. Sortez dehors prendre l’air et recueillir quelques branches de sapin ou de pin et rassemblez-les simplement en une jolie gerbe que vous attacherez avec un ruban qui traine au fond de vos tiroirs. Cette gerbe placée sur votre porte d’entrée sera le témoin de votre hospitalité et de votre accueil chaleureux. ” Il est dit que les personnes dont les maisons sont décorées avant Noël sont plus amicales et inclusives que celles qui ne décorent pas”.

Ramasser des pommes de pins et attardez-vous à les découvrir: les jolies rosettes des mélèzes ou des cèdres, les cocottes allongées souvent encore gorgées de sève du pin blanc, les jolies cocottes bien rondes des pins rouges ou celles, petites et allongées des épinettes, d’une belle couleur rousse.  Faites la leçon de pommes de pin à vos petits-enfants, virtuellement s’il le faut. Et encore, remerciez pour les arbres  toujours verts, couleur de l’espérance et qui rendent nos paysages d’hiver si féériques. Ce sont des gestes simples pour lesquels il suffit de peu d’effort, mais qui produisent du bien-être.

Par ailleurs, ce sera bientôt le Black Friday et l’invite à la consommation sera planétaire avec des rabais fous, en même temps que l’invite à la surconsommation. Sur Lin + Quotidien, nous ne pouvons pas offrir de réductions sur nos articles de lin, simplement parce que nous les fabriquons sur commande, de manière artisanale. Nous misons sur le durable et l’intemporel parce que nous pensons que nous pouvons vivre mieux avec moins et se rapprocher ainsi de soi. La qualité est notre point d’orgue, non pas la production industrielle. Nous misons sur le beau et le bien qui rendent heureux et célèbrent la Vie. Nous planchons sur les confections soignées, celles qui faisaient jadis la fierté des beaux ouvrages de dames et qui rendaient les femmes heureuses du travail accompli.

Merci de vos encouragements, de vos achats, de vos conseils, ils me vont droit au cœur et me permettent de continuer d’avancer. Je vous invite à magasiner nos belles choses de lin faites main pour Noël, elles sont des cadeaux de choix qui seront certainement appréciés et deviendront même des trésors de famille.

 

 

Publié sur Un commentaire

Nouveau sur Lin + Quotidien: La mode féminine

 

Une mode simple, élégante, qui s’inspire de patrons vintage, des toiles des peintres français Jean-François Millet et César Pattein, des détails observés ici et là au fil d’une vie de femme. Une mode parfois un peu bohême, un brin nostalgique, qui rappelle les vêtements peints dans ces scènes pastorales et qui subliment le travail des paysans. Une mode digne. Une mode qui mise sur les coupes classiques, celles qui avantagent.

Une mode pour le plaisir de se sentir femme et à son meilleur. Comme une taille haute qui redéfinit celle-ci sans mettre l’emphase sur les hanches. Comme des découpes princesse, toujours si seyantes pour toutes les silhouettes. Comme des robes longues pour le plaisir de la féminité ressentie dans les mètres de tissu qui se balancent au vent. Des robes, toujours des robes, de coupe semi-ample ou ajustée. Des robes qui remuent, tournoient, font tourner les têtes. Une robe de mariée aussi, faite de pur lin blanc, comme les pommiers en fleurs. Une jolie robe encore, celle des récoltes, pour les petites filles qui veulent être comme maman. Des robes avec des noms poétiques, pour communiquer la valeur des choses faites à la main, en y mettant le meilleur de soi.

Toutes les belles choses retrouvées sur Lin + Quotidien sont faites artisanalement, au grenier de la grande maison ancienne que j’habite, construite par mes ancêtres à Saint-Benoît-Labre. C’est moi, France, avec ma chère Fabienne, qui est une femme de métier à nulle autre pareille, qui les taillons et les cousons.

Mais, non, nous ne cultivons pas notre lin, ne le filons ni le tissons non plus. Ces choses demandent des champs de lin en culture, une expertise et des équipements spécialisés dont nous ne disposons pas.

Par ailleurs, nous ne ferons jamais le choix de la Chine pour la fabrication. Pas que les choses soient mal faites comme certains le prétendent. Bien au contraire, je pense qu’elles sont faites avec beaucoup d’expertise et de finesse la plupart du temps. C’est plutôt que je refuse de souscrire à cette forme moderne d’esclavagisme qui utilise abusivement la force de travail des gens, enfants inclus, sans payer un juste prix. Tout cela, pour inonder nos marchés et nous offrir des vêtements qui coutent moins chers que le tissu au mètre. Cela n’a aucun sens. Mais, voilà, c’est le sujet d’un autre article de blog.

Look Book sur Kamylle, qui porte la robe longue noire et sur Sandrine qui porte la robe courte Lie de vin.