Publié sur Laisser un commentaire

Célébrez l’automne | Atelier créatif

Vous avez le goût de vivre la saison intensément, de rassembler les vôtres, de célébrer les citrouilles, les récoltes, les couleurs? Alors, sortez vos pinceaux ou vos gouges à sculpter et lancez-vous!

Atelier créatif
Créations originales et photos : France Quirion

Faces de citrouilles sur chaudière d’érable
Ces chaudières d’érable fantaisistes feront sourire tous ceux qui les verront. Une fois peintes, il n’y a plus qu’à les ressortir chaque année!

Matériel requis
Scellant tout usage (DecoArt Americana, All Purpose Sealer)
Jack’O Lantern Orange (Americana)
Burgundy Wine (Americana)
Noir (Americana)
Golden Straw (Americana)
Warm White (Americana)
Éponge de mer
Pinceaux à poils de porc 1’’ de large ou plus large (ils sont vendus à bas prix en quincaillerie ou dans les centres de peinture. Ils ont un long manche en bois naturel et des poils blancs).

Procédures
Laver les chaudières d’érable avec du vinaigre et laisser sécher.

Appliquer le scellant tout usage sur les chaudières d’érable en utilisant un torchon. Mouillez et essorez le torchon puis imbibez-le généreusement de scellant. L’appliquer sur la chaudière à la manière dont on nettoie le comptoir de cuisine. Laisser sécher complètement (vous pouvez utiliser un séchoir à cheveux). Recouvrir toute la chaudière avec la couleur Jack’O Lantern. Pour ce faire, utiliser une éponge de mer, la mouiller et bien l’essorer puis prendre une bonne quantité de Jack’O Lantern, tapoter et recouvrir toute la chaudière. Laisser sécher durant quelques heures.

Dessiner les yeux, le nez et la bouche à la main levée avec un crayon de plomb. Utiliser le pinceau à poils de porc pour appliquer du noir autour des yeux, du nez et de la bouche afin de bien délimiter ceux-ci et continuer jusqu’à ce que vous ayez recouvert la grandeur d’un visage de manière opaque avec le noir. Pour la suite, brosser le noir afin que la démarcation entre cette couleur et l’orange (la moitié arrière de la chaudière d’érable reste de couleur orange) ainsi que les contours extérieurs se fassent de manière douce.
Note: Brosser la couleur signifie que l’on charge le pinceau et qu’on enlève de la couleur sur un torchon afin de pouvoir faire un mouvement de brossage qui appliquera peu de peinture à la fois et permettra d’estomper les contours, sans obtenir de  démarcation franche.

Utiliser l’éponge de mer, la mouiller et l’essorer à fond et tapoter doucement un peu de Jack’O Lantern sur le noir autour des ouvertures (yeux, nez, bouche) afin de créer une texture et de diminuer l’effet trop net (la démarcation franche) du noir.

Nettoyer l’éponge, l’essorer à fond de nouveau et continuer en tapotant délicatement du Burgundy Wine sur la moitié inférieure des ouvertures afin de créer de la profondeur. Sécher. Nettoyer l’éponge de mer et tapoter maintenant un peu de Golden Straw sur la moitié supérieure. Finalement, sans nettoyer l’éponge cette fois, tapoter un peu de Warm White tout en haut de la bouche, un peu au milieu des yeux et du nez pour les éclairer.

Laisser sécher. Compléter vos créations en vissant un bout de branche sur l’une des chaudières d’érable. Pour les autres, défaire les brins d’une corde de jute et créer des coiffures ébouriffées. Faire un trou dans la chaudière d’érable pour y fixer les coiffures.

Les citrouilles haute couture
Passionnés de mode et de couture? Faites un clin d’œil à ces motifs intemporels en les peignant sur vos citrouilles!

Matériel requis
Couleurs acryliques: Blanc et Noir (Americana Black et Warm White)
Pinceaux fins, ronds et plats.

Dessiner à la main levée des rayures, des gros pois, des losanges, des points droits et des points zigzag à l’aide d’un crayon de plomb.
Utiliser les pinceaux de la grosseur appropriée et peindre les motifs avec du blanc ou du noir sur les citrouilles.

La citrouille sculptée
Création originale: François Gagné
Photos: France Quirion

Dessiner un motif de vigne ou tout autre motif qui vous inspire à l’aide d’un crayon de plomb sur la citrouille. Sortez les gouges à sculpter, armez-vous de patience et réalisez votre propre œuvre d’art éphémère.

 

 

Publié sur Laisser un commentaire

Ah la tarte aux pommes!

« On entre dans la cave, tout de suite, c’est ça qui nous prend…L’odeur des pommes est une déferlante… Comment avait-on pu se passer si longtemps de cette enfance âcre et sucrée? » (Philippe Delerm, La première gorgée de bière, 1997.)

Il y a un moment que je n’ai pas rédigé un article pour mon blog. Je ne sais pas si ça en vaut la peine. Il parait que Google remarque, mais bon, Google n’est pas humain, et moi, j’ai besoin de contacts humains. Et j’étais trop occupée à dessiner de nouveaux modèles aussi, et à les redessiner encore. Cela a pris beaucoup de mon temps et de mes énergies cette année. Trop occupée aussi avec les photoshoots, avec la couture pour mes petites commandes, et avec tant de choses encore. En passant, notre beau linge à vaisselle en pur lin éco de couleur Rouge Cerise est offert ici.

Mais, bon, là, voilà, j’y suis. Je fais une tarte aux pommes dont tout la famille se délecte et redemande. Je me suis dit que cela ne serait pas long de vous partager ce délice. Sur la propriété, nous avons des pommiers, et cette année est l’année des pommes (les pommiers produisent tous les deux ans, une année presque rien, et l’autre, il y en a tellement que les branches ploient et cassent même, quoique le jardinier ait pris soin d’en enlever en quantité.) Nous avons une variété très rouge, la Manitoba, qui fait une compote de pommes si rouge qu’on dirait qu’elle a été colorée avec du colorant alimentaire. Et la tarte est sublime aussi avec ces pommes là. Comme ce sont des pommes biologiques, je ne les pèle pas. La tarte est encore plus belle, d’un rouge intense, en plus de contenir plus de fibres. La voici:

Tarte aux pommes
Croûte de tarte
5 tasses de farine
1/2 c. thé sel
1 lb de graisse végétal
1 tasse d’eau + 2 c. soupe de vinaigre. Mettre le mélange eau + vinaigre au réfrigérateur une demi-heure avant.Mélangez le sel et la farine. À l’aide d’un couteau, coupez la graisse dans la farine. Le truc pour avoir une pâte très feuilletée, c’est d’éviter de briser la graisse en très petits morceaux. Sur la photo, vous pouvez voir comment je garde de gros morceaux et ma pâte est toujours très feuilletée. Ajoutez le mélange eau + vinaigre et bien mélanger. Voyez la boule de pâte dans le plat comme elle est uniforme une fois les ingrédients bien mélangés. (Ici, j’ai coupé la recette de pâte en 4 et cela a bien fonctionné. C’est exactement la quantité dont j’ai besoin pour foncer mon assiette Corning Ware de 12 » de diamètre).
Sur une surface enfarinée, roulez la pâte à l’aide du rouleau à pâte de manière à obtenir une abaisse qui soit de la bonne dimension pour votre assiette à tarte.
Foncez l’assiette, recoupez l’excédent de pâte. Travaillez les festons avec les pouces. Juxtaposer vos deux pouces tout en laissant une petite distance entre eux, puis écraser fermement la pâte contre l’assiette. Continuez en plaçant le pouce de la main gauche (je suis droitière) dans l’empreinte précédente et ajoutez une impression avec le pouce de la main droite. Faites tout le pourtour de l’assiette de cette manière et vous aurez ainsi un joli feston équidistant.

Garniture de pommes
7-8 pommes (assiette Corning Ware de 12 » de diamètre).
Coupez les pommes en gros quartiers. (Les placer dans l’eau salée  + un peu de jus de citron pour éviter qu’elles noircissent durant la préparation).

Sucre
1/4 t. de beurre
1/2 tasse de cassonnade
Jus de 1/2 citron
2 c. soupe de sirop de maïs
2 c. soupe de farine
Fondre le beurre au micro-ondes durant 1 minute, ou moins. Ajoutez le jus de citron, la cassonnade et le sirop de maïs et bien mélanger. Ajoutez la farine et mélanger jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Mettre au micro-ondes une minute encore, juste assez pour que la cassonade soit bien fondue (sans grain) et que le mélange soit bien lisse.
Si vous souhaitez ajouter des épices, 1 c. thé de cannelle et 1 c. thé de muscade, c’est à cette étape que vous pouvez le faire. (Les Manitoba sont si succulentes que je préfère conserver leur saveur authentique, alors je ne mets pas d’épices avec ces pommes là).

Étalez les pommes sur le fond de tarte (je ne l’ai pas piqué) en faisant une belle spirale avec les quartiers. Puis, recommencez en superposant une nouvelle rangée de pommes sur la première.
Videz le mélange de sucre.

Placer au four à 375 degrés F durant 50 minutes.
Servir tiède.
Régalez-vous!