Publié sur Laisser un commentaire

Branding: Créer une signature écoresponsable

Le Branding est à la fois hyper motivant et super exigeant!
L’idée est de créer une signature moderne, intemporelle, cohérente, et dans une approche écoresponsable. Voilà, c’est parti!
Première étape : Élaborer les choses qui nous tiennent vraiment à cœur pour trouver ce qui conviendra pour l’étiquetage de nos créations Lin + Quotidien, vêtements et linge de table, et pour le look de nos jolies boites de carton kraft recyclé, avec lesquelles notre client a son premier contact.

Les points:
1.Créer une image de marque qui se démarque, mais à l’échelle artisanale…vraiment artisanale.
2. Le faire avec style et aussi de manière écoresponsable, pour avoir de la suite dans les idées.
3. Créer un langage qui soit reconnaissable et qui s’associe à une expérience de qualité pour le consommateur.
4. Une signature qui soit créative, à l’image de ceux qui sont à la recherche de produits artisanaux, locaux et écoresponsables.

Nous voilà donc en train de fureter sur le web à la recherche de ce qui pourrait répondre à tous ces critères.
Première alternative : Les étiquettes de tissu. L’offre du marché répond à tous les besoins : Étiquettes de coton ou de polyester dans divers formats, avec ou sans le logo, avec les informations requises brodées ou imprimées. Elles sont offertes dans une vaste gamme de formats, de couleurs et de prix. Déjà, tout un casse-tête! Elles sont fabriquées à grande échelle, à petite échelle, en Chine, aux USA, ou offertes sur Etsy en provenance de partout.

Le hic, c’est que Lin + Quotidien offre une sélection de produits qui requiert une grande diversité d’étiquettes : Des étiquettes pour les tailles : S, M, L, ou 6-8-10-12, etc. Des étiquettes pour les dimensions, une autre pour l’entretien, une autre encore pour la composition (nous utilisons du pur lin à 99% et nous aurons bientôt des masques fait de lin bio, équitable et traçable). Y’a de quoi en perdre son latin!
De plus, il faut aussi penser à l’inventaire et le renouveler, ce qui implique parfois de devoir racheter tout un lot alors que la taille M est la seule qui manque. Ces étiquettes de tissu nécessitent aussi que nous prenions le temps de faire une jolie couture à longs points qui suit bien les bords et de les poser au bon endroit. Cette dernière étape demande encore de la minutie si on veut qu’elle ne détruise pas en un clin d’œil l’impression de qualité de nos créations. Elles représentent donc une gestion de plus pour une petite entreprise artisanale où l’artisane (les deux artisanes en période de pointe) fait tout: design, couture, photographie, livraison, et le reste! Mais, pas que cela, elles sont aussi un surplus de matières non nécessaire. Que faisons avec les étiquettes de tissu qui nous piquent sur le cou, sur la taille ou sur les hanches? Nous les coupons. Leur utilité est donc bien éphémère.

Comme cette solution ne nous convient pas finalement, il reste à chercher une autre alternative. Encore plusieurs jours de furetage sur le web et d’indécisions avec des retours constants sur nos besoins et priorités. Et bam! Sur Etsy, nous découvrons une petite entreprise située à Barcelone en Espagne qui s’appelle Biterswit. Les propriétaires et créatrices sont Norma et Carlota. Biterswit offre des solutions originales et adaptées à toutes les petites entreprises artisanales que l’on puisse imaginer. En plus, elles font tout ce que vous avez besoin spécialement pour vous, custom comme on dit. Il y a des choses qui sont vraiment parfaites pour la couture, la poterie, la savonnerie, la vente de produits de la ferme, comme un dateur pour les douzaines d’œuf par exemple, et diverses icones pour à peu près tout : Recyclage, Emballage durable, etc.

Voilà, ce sera donc notre solution! Une fois que nous avons terminé nos belles choses, il ne reste plus qu’à sortir nos étampes personnalisées Lin + Quotidien et l’encre de chine et à mettre la jolie touche finale à nos créations! Et même si l’étampe n’est pas apposée exactement au milieu du col, cela n’enlève rien à la beauté de celui-ci ni ne remet en question la qualité de nos ouvrages! Voyez par vous-mêmes comme c’est joli sur nos vêtements et sur nos boites de carton  de kraft recyclé.

 

Publié sur Laisser un commentaire

La collection Noir&Blanc: Petit tour des inspirations

Petit tour des Inspirations

Quel plaisir de faire avec vous un petit tour des inspirations pour cette petite collection de vêtements noir & blanc fabriqués artisanalement. Comment relier ma passion pour la photographie et la mode? L’idée a germé : Le noir & blanc. Comme photographe et designer de mode, la boucle se boucle. Cette idée de noir & blanc rend de surcroit les choses possibles. Elle me donne la voie à suivre et me permet de créer une petite collection très personnelle, issue de mon obsession pour la photographie et de mon travail de couturière qui apprend tout doucement le métier de modiste. Le choix du noir & blanc limite de plus le nombre de couleurs à garder en inventaire en ce qui a trait à la confection des vêtements. Il faut dire que le lin s’empile dans mon studio qui est à la fois celui de couture et celui des photos de produits. Quoique la pièce soit grande, cela n’a rien à voir avec une usine.

L’approche

La collection noir & blanc se veut la rencontre entre les beaux-arts et la créativité artistique avec le lin et les vêtements. L’idée de créer une mode durable, respectueuse de l’environnement me préoccupe aussi. Le lin est la plante la moins polluante de l’industrie textile. Elle ne nécessite ni intrants (herbicides et insecticides, ou en quantité acceptable), ni arrosage. La confection artisanale et locale à petite échelle sont aussi des éléments qui contribuent à une utilisation plus  saine de nos ressources. Ici, je fais une petite parenthèse. Soutenez vos artistes et artisans. Nous avons besoin de vous pour continuer de créer et aussi, pour conserver la flamme.
En réfléchissant à ce que je voulais créer comme vêtements, le lin blanc s’est imposé. Je me suis rappelé le chanteur Sting lors d’un show donné sur les Plaine d’Abraham à Québec en 2007 ou 2008. L’artiste était habillé de lin blanc des pieds à la tête, guitare blanche. Effet choc. Le lin a un caractère presque mythique qui lui vient à la fois de la couleur blanche et de la matière lin. Vraiment, qui ne possède pas au moins un top en lin blanc? Quant au noir,  je me suis inspirée de Coco Chanel et de sa petite robe noire inventée en 1926. C’est un vêtement qui nous charme toujours, qui se réinvente sans cesse et qui se retrouve dans les collections de tous les couturiers du monde et qui est portée par les modèles les plus prestigieux. L’histoire de la petite robe noire, qui représente le chic français, est aussi lié au destin d’Édith Piaf qui en a fait son vêtement fétiche. Voilà, le blanc et le noir seront donc ma signature.

L’idée

L’idée quand on est photographe? Créer des vêtements photogéniques, d’une parfaite élégance, qui allient style et beauté. Les formes? Graphiques, simples, minimalistes, mais tout en restant très féminines. Un effet bohème, oui cela s’impose naturellement. Des coupes modernes, mais un peu vintage aussi, comme une ode aux débuts de la photographie. Des vêtements qui nous parlent, qui sont non seulement confortables, mais qui sont aussi une fête pour les sens. L’idée aussi de créer une expérience qui nous plonge dans un monde d’art et de beauté. Une parenthèse pour s’évader du quotidien et rêver.

Nos finitions

D’où vient notre inspiration pour nos si jolies finitions  avec la broderie zigzag sur bords effilochés? De l’extraordinaire magazine  VOW – Hochzeitsguide, Fine Art Wedding Inspirations. Dans le No. 4, une mariée à la peau noire pose avec une robe blanche toute simple, dont l’encolure et le bas des manches sont effilochés. Je suis tombée en amour. Il y a maintenant plus de deux ans que j’essaie de reproduire cette finition d’une manière qui soit belle, qui convienne au lin et qui soit résistante aussi. J’ai finalement trouvé ce qui me plait vraiment en ce début de janvier 2021, après bien des essais. Le beau Top No.3 est entièrement fait avec des bords effilochés, ainsi que le jumper et le joli col Claudine. C’est sublime et l’effet bohème-chic est parfait. J’adore faire ces finitions. Chaque fois, le résultat m’enchante.